21/08/2012

Du Temps qu'il Fait...

        -Et vous trouvez qu’il fait beau, vous ?

        [Le Choeur] - : Oui ! Mille fois , oui ! Il fait beau, le ciel est sans nuages, il fait beau comme jamais cet été, les Citadins vont au Bois-de-la-Cambre, c’est bien la preuve ! Et la Météo l’a dit, il fait beau !

         -Mais le ciel, vous l’avez bien regardé, le ciel ? Il est pas bleu, le ciel il est blanc. Et d’un blanc qui fait mal aux yeux. Et même un peu verdâtre, par endroits. Et là où il est bleu on dirait le schtroumpf malade. Et l’horizon, vous l’avez vu, l’horizon ? Il est noir, carrément.

        [Le Choeur] - On s’en fout ! La Météo a dit qu’il faisait beau, c’est qu’il fait beau. Et viens pas nous gâcher notre Dimanche, et puis y a le barbecue à surveiller.. !

        -Et la lumière, vous l’avez vue, la lumière ? Elle est banche, teintée de gris. Aucune couleur ne ressort. Tout est écrasé, terne ? Comme brûlé, desséché. Le soleil est aveuglant, impitoyable, écrasant. La chaleur est suffocante. L’air est moite, poisseux, et colle à la peau. Il est tellement épais qu’il faut une machette pour avancer.

        [Le Choeur] -Tu veux nous gâcher le plaisir, hein ! On est en Belgique, c’est comme ça... Ça a toujours été comme ça. La Météo le dira. Et puis y a une brume de chaleur, c’est normal quand il fait chaud. Et la lumière, on s’en fout. Bois plutôt une bière.

         -Et le soleil, vous l’avez-t-y vu, le soleil ? De mon temps, quand que j’étais jeune, il était jaune, le soleil. Pas blanc. Et sa lumière était jaune, doucement dorée, pas blanche et hargneuse comme un celle d’un néon de discothèque. Et de mon temps, le ciel était bleu. Profondément bleu. Et l’horizon était bleu, aussi, avec une légère brume qui faisait pétiller le coeur...pas noir, avec cette brume blanche tâchée de brun, ou cette fumée couleur de gaz d’échappement qu’on voit maintenant.

        [Le Choeur] --Mais qu’est ce que tu viens parler de coeur quand il s’agit de Météo ? Il faut être objectif. C’est notre devoir. Et puis d’abord on peut pas regarder le soleil, ça rend aveugle. Et puis, t’as quoi à nous embrenner avec des histoires qui sont ni raisonnables, ni scientifiques ? Tu veux nous faire peur, ou quoi ? C’est la Belgique, qu’on te dit. Et tes histoires du vieux temps, c’est rien que des souvenirs de vieux con nostalgique. Ça n’a aucune valeur scientifique. C’est subjectif. C’est Mal. Les Docteurs l’ont dit : on peut pas se fier à ses souvenirs.

       - Ouais, ben, réjouissez-vous tant que vous voulez, mais moi, ce temps-là, ça me fout la trouille.

        [Le Choeur] -Allez, bois une bière, ça passera !

Les commentaires sont fermés.