14/08/2013

Considérations Expresses sur une Non-Théorie

Donc...

La "théorie du genre" au nom de laquelle on prétend nous imposer une révolution anthropologique sans le moindre précédent dans l'histoire de l'humanité  - si l'on excepte l'homme nouveau du communisme et le surhomme du nazisme – n'est, paraît-il, pas même une théorie...

Ceci serait une invention pure et simple de ses détracteurs, homophobes intégristes et réactionnaires avinés...

Donc, ce qu'on prétend enseigner dans les écoles  ( dont celles qu'on ne peut plus nommer "maternelles", c'est mal ) au nom de la "lutte contre l'homophobie" n'est, en définitive, MÊME PAS basé sur une théorie cohérente...

Donc, l'initiation à l'homosexualité et la négation de l'altérité qu'on finira, demain, par imposer à des tout-petits dont le seul intérêt est de savoir d'où ils viennent ( le reste ils savent le découvrir tous seuls )  n'est justifié que par un corpus d'études portant sur le genre...

Alors qu'on sait depuis Freud que toute intervention dans la sexualité de l'enfance peut, de facto, être considérée comme de la pédophilie, étant donné la disproportion manifeste entre l'adulte "éducateur" et l'enfant "éduqué"

Il est vrai que, tant qu'à nier les déterminismes naturels, on en arrivera peut-être à nier l'existence de l'enfance en tant que telle.

Bref. On n'en est plus à une aberration près, de toutes façons.

Revenons au thème...

Une théorie, pour autant que je sache encore parler Français ( à propos, les gauchistes français qui crachent sur leur langue, vous savez qu'il y a, en dehors de la France, un centaine de millions de personnes qui s'expriment couramment en français ? ), c'est une explication du monde construite sur une ou plusieurs observations scientifiques, et qui les intègre dans un tout plus ou moins cohérent.

Un étude, c'est une réflexion sur un thème donné, une spéculation intellectuelle, en somme.

C'est donc sur base de spéculations intellectuelles, dépourvues de la moindre observation de terrain, qu'on se fait traiter, depuis des mois, de fascistes, d'homophobes, d'assassins, de nazis, et autres joyeusetés.

Et qu'il est devenu obscène d'affirmer que les enfants "naissent d'un homme et d'une femme".

En définitive, il y a un concept, inventé par une chercheur  assassiné en 1957 dans les geôles libérales des Etats-Unis, pour dire exactement ce qu'est la "théorie du genre".

Une peste émotionnelle.

Les commentaires sont fermés.