31/10/2015

Samain

Visite au cimetière, au début de la nuit.
Des gens circulent dans le noir, entre les tombes. On vient rendre visite.
De ça, de là, une lampe de poche. Quelques rires discrets. Et quelques pleurs aussi, plus recueillis.
Une bougie allumée, sur l'une ou l'autre tombe.
Et d'un coup les cloches de l'église toute proche.
Et, plus tard, de maison en maison, des groupes d'enfants, de jeunes, grimés parfois avec beaucoup de soin.
En quête de bonbons, de friandises.
Silencieusement.
Il y a longtemps qu'on a perdu nos belles chansons de quête.
Mais paisiblement. Avec en eux comme le reflet d'une lumière.
Cela, ce n'est pas "Halloween", "api-allowine".
Tout cela, c'est Samain.
Ou Sa Main... ?

Les commentaires sont fermés.