09/03/2016

Avortement ou pilule ?

C'est pas qu'on ait vraiment envie d'en parler, parce que ça fait mal, chacun a son histoire.
Mais voilà.
Jetez un oeil sur l'articulet en lien, qui contient toutes les références nécéssaires.
Il s'agit donc du remboursement intégral de ce qu'on appelle pudiquement IVG, pour ne pas devoir se rappeler qu'il s'agit de l'avortement, question grave et tragédie la plupart du temps.
Et le fait qu'il s'agisse d'une chose grave, tragique, et douloureuse justifie pleinement qu'on n'y ajoute pas la torpille financière qui achèvera de couler socialement la femme - ou le ménage -obligé d'en passer par là.
Mais.
Nos décideurs, comme l'on dit, perdus dans les nuages de leurs narratives peuplées de Bisounours asexués, ont oublié un très gros détail, qui risque de transformer cette initiative, si elle en reste là, en une nouvelle source de tragédies humaines.
Et ce détail, c'est, tout simplement, que la pilule contraceptive, elle, n'est pas remboursée.
Ni en Belgique, ni en France.
Alors ?
Oh brillants penseurs issues de non moins brillantes élites ?
Êtes-vous idiots, stupides, défoncés en permanence ou simplement envoûtés par Celui-Là-Même-Qui-Mène-Le-Bal, comme l'autre là, celui-dont-on-ne-peut-pas-dire-le-nom ?
Quand on a juste les moyens de survivre, a-t-on les moyens de se payer une contraception au prix fort ?
Et que fera-t-on, alors, de gré ou de force, avec tout le déchirement que ça implique ?
Vous faut-il un dessin ?

http://www.alliancevita.org/2016/03/livg-remboursee-a-100...

Commentaires

Nos " décideurs" ne savent pas ce que de vivre avec le minimum .
Dommage que l'expérience de la précarité ne soit pas LA condition pour pouvoir s'inscrire dans un parti !

Écrit par : Maisie | 10/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.